Conception de la maison ERE 132

Gaz à effet de serre

Présents naturellement dans l’atmosphère, les gaz à effet de serre (GES) contribuent à retenir la chaleur près de la surface terrestre. Sans la vapeur d’eau, le dioxyde de carbone et le méthane (les principaux gaz à effet de serre naturellement présents dans l’atmosphère), la température moyenne sur Terre serait de -18°C. C’est leur augmentation, due aux activités humaines, qui pose problème : ces gaz entraînent des changements climatiques aux conséquences néfastes pour les populations, les écosystèmes et l’économie.

gaz a effet de serreDepuis 1750, soit depuis le début de la révolution industrielle, l'effet de serre s'est accru considérablement. Les causes de cet accroissement sont l’utilisation massive de combustibles fossiles, comme le pétrole, le charbon et le gaz naturel; le développement de certains procédés industriels et de nouvelles pratiques agricoles; la déforestation et l'enfouissement des déchets.

Au Québec, l’augmentation des GES se traduira vraisemblablement par une hausse des températures d’environ 5 °C au sud et de 9 °C au nord. L’augmentation des précipitations qui s’ensuivra, sous nos latitudes, sera notamment à l’origine d’inondations et de problèmes d’érosion sévères. Les solutions pour s’adapter aux conséquences de ces changements climatiques sont coûteuses. Réduisons plutôt nos émissions à la source.

pied_de_page_03.jpg